Publié le 2 commentaires

La Folle embuée…

La Folle embuée (fragments)

La Folle embuée c’est, au bout de l’histoire, le nom qui sera donné au comptoir du vieux français (clin d’œil au Bar du vieux français… ).
Pourquoi la Folle embuée… et bien il vous faudra lire l’histoire pour le savoir (à l’heure actuelle, j’ai encore des doutes sur les raisons… ).
Quoiqu’il en soit, ce vieux comptoir est le but du voyage dans le premier tome.
Premier tome dans lequel on fait connaissance (plus ou moins) des personnages qui forment cette drôle de famille recomposée.
Bon, tout le monde n’est pas là pour le moment, mais pas d’impatience, ils arriveront tous en temps voulu (en tous cas, je l’espère… ).
Et puis il y aura aussi des méchants, que serait une histoire sans mauvais lascars !

Annah patientait…

Il y aura un peu de romance (il en faut dans ce monde de brutes), et des drames… de tout quoi…

Alors les rainettes, ça baigne ?
La Kaméléone
La Kaméléone – les bungalows
Carte des environs de Port Segundo
En route…
L’équipe Chat (mais c’est une autre histoire… )
L’arrivée de notre équipe à Port Segundo, au magasin de Gwo bouch
Première vue du comptoir du vieux français
Port Segundo
Dans la jungle…

Le préambule du premier tome…

Bonjour à toi, qui lit ces lignes, et merci de le faire.
Mais il faut que tu saches, avant de t’engager plus avant que…
ce récit est lent…
Trop, certainement, pour le monde dans lequel nous vivons.
Il est aussi un peu… décousu.
Il n’y pas de scénario en fait, ou plutôt, s’il existe, il s’est écrit au plaisir des images, au gout du clin d’œil, à l’aune de la parabole aléatoire.
Foutraque, donc…
Mais quand même, il raconte une histoire… Enfin… le début d’une histoire…
Déstructurée, romancée, voire complètement fantasmée…
… mais une histoire vraie.
Celle d’un groupe d’olibrius qui, sans bien avoir conscience de ce qu’ils voulaient faire ont mis en œuvre un projet.
Une utopie.
Et qui faisant fi des ricanements des crétins, de l’incompréhension des sots, et de l’adversité, l’ont mené à bien.
C’est tout ce que veux raconter cette histoire.
Et je crois que c’est suffisant.

Si vous souhaitez laisser un commentaire (constructif, s’entend !), c’est juste dessous :


2 réflexions au sujet de « La Folle embuée… »

  1. Les lieux sont bien sympathiques, envie de la suite, de faire connaissance avec Lizzy, Charles, d une soirée à la kameleone et bien sûr de bourlinguer avecGwo bouch, je patiente avec Annah

  2. foutraque , un peu …….mais qui interpelle ……j aime bien les images , et j ai hâte de pénétrer cet univers que tu nous promets plein de jolies valeurs et porteur d’une utopie plus que salutaire actually!!!
    sacré boulot quand même einh???

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *